Sainte Débarras (Sainte Wilgeforte)

Wilgeforte est une sainte légendaire de la tradition catholique, également invoquée en France (Normandie, Flandres) sous le nom de « Sainte Débarras ». Récits et représentations la dépeignent sous les traits d’une VIERGE BARBUE et crucifiée (la crucifixion était réservée aux hommes). Sa barbe est le résultat de ses prières pour échapper, selon les différentes légendes, au viol collectif, au mariage forcé ou à l’inceste de son père. Elle est celle que l’on invoque pour SE DÉBARRASSER D’UN ÉPOUX. Selon les langues, ses différents noms et surnoms sont : Wilgefortis, Débarrras, Uncumber, Ontcommer, Kümmermis, Livrade, Libérate, Liberada…
On sait aujourd’hui que son existence est purement légendaire, et qu’elle serait née d’un quiproquo, la diffusion au nord-ouest de l’Europe, au 14e siècle, de copies du Volto Santo de la cathédrale Saint-Martin de Lucques, un crucifix byzantin très populaire au Moyen Âge : habitué.es depuis des siècles à voir un Jésus crucifié quasi nu, les chrétien.nes du nord-ouest de l’Europe ont interprété un Jésus crucifié habillé d’une longue tunique serrée à la taille comme étant l’image miraculeuse d’une femme barbue et crucifiée. Cette légende a ensuite pu se confondre dans le sud de l’Europe avec les légendes de sainte Julia (également crucifiée) ou de Sainte Liberada.
Sainte Wilgeforte était fêtée le 20 juillet.

Sainte Wilgeforte est une figure catholique de l’androgynie, du travestissement, et du refus de l’hétérosexualité. ⚧

 

Billy a sérigraphié les 50 affiches et pose avec un exemplaire fraichement imprimé.

Dans la foulée du projet dessiné, j’ai commencé à recenser les différentes représentations de Sainte Wilgeforte, d’abord en France, puis en Europe, puis (à venir) en Amérique du Sud.
La légende de Wilgeforte se confond parfois avec celles d’autres saintes, comme Sainte Julia de Corse (crucifiée), ou Sainte Libérata – qui est parfois une seule et même personne avec Wilgeforte, parfois une sainte plus ou moins distincte, non barbue, avec une autre hagiographie. La crucifixion féminine et la barbe étant les deux attributs particulièrement remarquables de Wilgeforte, je n’ai gardé que les occurrences qui présentent au moins l’un des ces deux éléments. La carte est en cours de création mais déjà consultable.
J’ai mis des photos chaque fois que c’est possible. Si vous avez des infos sur des représentations non répertoriées ici, n’hésitez pas à m’en faire part : hello_batmane (@) rocketmail.com